Religion-Cameroun : La Paroisse EPC de DJOUNGOLO prépare son centenaire

Le lieu saint a abrité une conférence le 16 février 2022 en prélude à son centième anniversaire prévu le 27 février prochain inscrit sous le thème : « Cent ans d’évangélisation de la région de Yaoundé ».

 Cent ans n’est pas cents jours. La paroisse EPC de DJOUNGOLO portera dans quelques jours c’est à dire le 27 février prochain la couronne de son centenaire.de 1922 à 2022, ce lieu de culte a été le lieu de recueillement de plusieurs chrétiens et a joué un rôle de matrice jalonné de prière, d’engagement holistique avec le très haut et d’évangélisation. C’est la raison de la tenue ce 16 février une deuxième conférence, axée sur l’essence de l’église presbytérienne au Cameroun en général,  puis l’implantation et l’implémentation de la paroisse EPC de DJOUNGOLO à Yaoundé en particulier. C’est en présence de nombreux chrétiens venus des quatre coins de la cité capitale Yaoundé que le conférencier du jour ANVELA BIDJO CÉLESTIN a exposé sur les points saillants qui ont marqué l’origine de cette communauté chrétienne.

Les origines du protestantisme au Cameroun

« Les missionnaires américains avaient un projet qui était d’évangéliser les peuples païens. Venus du Gabon et de la Guinée équatoriale, ils se sont installés au grand batanga actuel kribi dans le sud Cameroun en 1968. Ils ont  créé leur projet image tel que la station de batanga ,et après sont allés vers ebolowa, Metet, Olama ,Foulassi, Sackbayemé ,Edéa avant de s’installer à Yaoundé qui représentait la dixième station. L’existence précoce des missionnaires presbytériens en terre camerounaise n’a pas été aisée. Pour ces derniers se démarquer dans les grandes métropoles n’a pas été facile du fait de la sectorisation des zones d’évangélisations édictées par les autorités de l’époque et la forte domination de l’église catholique qui s’était à tout bout de champs imposée sur le territoire . » Relate Célestin ANVELA BIDJO. Néanmoins le conférencier du jour, dans ses propos élabore quelques pistes ayant permis aux missionnaires presbytériens de se mouvoir.

Les facteurs ayant facilités l’implantation de l’Eglise protestante au Cameroun

Comme facteur ayant favorisé cet implantation nous avons la défaite de l’Allemagne lors de la première guerre mondiale qui a causé le repli en Europe des pères pallotins c’est à dire ceux qui ont créé la mission catholique au Cameroun, un autre point c’est le statut de la ville qui avait changé. Elle est devenue la capitale du Cameroun.

Après une brève allocution, des chants de louange ont été élevés par la chorale  dans la même veine, s’est suivi des séances de questions et de réponses. Il faut souligner que cette conférence qui intervient après celle tenue il y a 72 heures, s’est clôturée par une prière du pasteur BENJAMIN BINGUELE.

A propos Martin NGANE

Journaliste Reporter d'Images et web journaliste. A travaillé pour Afrique-54.com ; la Voix des Décideur ; Humanitarian tv. Actuellement Directeur de Publication du journal en ligne kamer infos plus. Tel. +237 699416777(wathsapp). gmail : maxngane@gmail.com

Check Also

Covid-19 : L’Arabie Saoudite rouvre les portes du pèlerinage aux vaccinés

L’agence de presse saoudienne officielle a rapporté ce 8 août 2021 que l’Arabie Saoudite va …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *