Protection des consommateurs : L’ACCEAPE sensibilise à Yaoundé

Après quelques jours de la célébration de la journée internationale des consommateurs le 15 mars, et en prélude à la journée internationale de l’eau célébrée le 22 mars 2022, l’ACCEAPE (association Camerounaise des consommateurs, de l’eau des autres biens et services divers et la protection de l’environnement) a mobilisé plusieurs consommateurs Camerounais afin de les sensibiliser sur leurs droits concernant leur domaine d’intervention.

Le Président de L’ACCEAPE Blaise Mayaki  a souligné au cours de ces assises, la mission de son association qui consiste à œuvrer pour défendre le bien être de la population : « Nous sommes spécialisés sur les questions de l’électricité, de l’eau et de services divers .Au regard des coupures intempestives de l’énergie électrique , nous avons demandé à Éneo de communiquer pour éviter les désagréments , concernant l’eau , nous nous sommes rapprochés auprès des autorités afin de défendre les droits des consommateurs » . L’ACCEAPE lutte contre les pratiques commerciales susceptibles de nuire au consommateur. Il promeut en outre la qualité des produits mis à la disposition des consommateurs, il met en place une plateforme de réflexion et de formation civique des citoyens, la défense des intérêts individuels et/ou collectifs dans les domaines relevant de leur champ d’activités.

La cérémonie de ce jour porte sur la sensibilisation des membres et sympathisants. Il a été question  de les présenter leur droit à la sécurité, au choix, à l’information, à la représentation… Afin que ceux-ci puissent bien les répercuter auprès des consommateurs Camerounais afin de les mettre à l’abri de nombreux désagréments.

Une initiative louable dans un contexte marqué par la contrebande et la contrefaçon

Le contexte actuel exige un éveil permanent des associations des consommateurs qui doivent se constituer en bras séculier de l’Etat dans la lutte contre la contrebande et la contrefaçon. Le phénomène gagne chaque jour du poil de la bête et la seule riposte des pouvoir publique est insuffisante pour lutte contre ces phénomènes. La multiplication des actions telles que celles menées par l’ACCEAPE, pourrait permettre une bonne sensibilisation des consommateurs qui seront dès lors édifiés sur les risques et les moyens de les éviter.

 

A propos Martin NGANE

Journaliste Reporter d'Images et web journaliste. A travaillé pour Afrique-54.com ; la Voix des Décideur ; Humanitarian tv. Actuellement Directeur de Publication du journal en ligne kamer infos plus. Tel. +237 699416777(wathsapp). gmail : maxngane@gmail.com

Check Also

Entrepreneuriat jeune au Cameroun : L’ARREF encourage la jeunesse à la pratique agricole

L’Association pour la Réhabilitation des Réfugiés, des Jeunes et des Femmes (ARREF) que dirige Marthe …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *