Entrepreneuriat Public: La CAA à l’école de la dette publique au Collège de Paris

La Caisse Autonome d’Amortissement (CAA) vient de participer à une formation sur la gestion de la dette publique au Collège de Paris.

Ester Ndonga, chargée d’étude assistent à la cellule de communication de la CAA a participé à cette première expérience entre les deux institutions. Elle vient d’être édifiée et formé au campus Principal du Collège de Paris à la défense sur « la dette Publique : Le cas du Cameroun ».

 

Selon Arthur Abondo Ekoumou, Directeur des Opérations de la Dette et des Financements à la CAA : « Il est important de parler de parler de la dette publique au Cameroun parce que notre pays ne peut pas s’en sortir sans l’endettement parce que vous savez que le déficit qui existe dans tous les pays, est financé par la dette et le Cameroun n’est pas une exception. Nous devons nous endetter mais de manière intelligent. » Il est donc nécessaire pour ce fait, d’avoir une bonne maitrise de la dette publique au Cameroun.

Ce projet novateur piloté par le Collège de Paris, s’inscrit dans sa marche vers l’émergence et le développement des entreprises en Afrique. Un projet qu’il dirige en collaboration avec Idustrial Consulting : « Nous croyons vraiment que le Cameroun a des potentialités très très fortes …parce que là il y a des potentialités. Il y a des ressources minières, il y a des opportunités de développer aussi le tourisme, il y a des investissements que les sociétés étrangères sont en train de faire, donc nous croyons vraiment qu’il y a beaucoup et beaucoup de potentialités ». Souligne Ricardo Pirani, Directeur exécutif d’industrial Consulting. Jean Youtou, vice-Président. Collège de Paris n’a pas manqué d’exprimer sa joie de collaborer avec la Caisse Autonome d’Amortissement du Cameroun : « Nous sommes très heureux d’avoir la Caisse Autonome d’Amortissement du Cameroun qui avec le thème important sur la dette, vient développer, proposer des solutions, est-ce que la dette est un atout ou la dette est un inconvénient pour le pays. Et on a vu que finalement la dette est un atout…On espère seulement que rentrer dans son pays, elle pourra mettre en place ces connaissance. »

La CAA : Un établissement public administratif à caractère spécial

La Caisse Autonome d’Amortissement du Cameroun (CAA) est un établissement public créé par décret N° 85/1176 du 28 août 1985. Elle a son siège à Yaoundé.

Ses missions :

La gestion des fonds d’emprunts publics de l’Etat, des organismes publics ; parapublics et de ses correspondants ; fournir au Gouvernement des éléments nécessaires à l’élaboration de la politique d’endettement du pays ; rechercher, étudier et négocier les financements extérieurs et intérieurs de l’Etat, en liaison avec les Départements ministériels intéressés ; participer au marché monétaire et financier.

Son organisation

Selon la réorganisation de 2020, les organes de la Caisse Autonome d’Amortissement sont :

Un Conseil d’Administration présidé par le Ministre des Finances, une Direction Générale et 04 directions opérationnelles : La Direction des Opérations de la Dette (DOD) ; la Direction des Financements des Projets (DFP) ; la Direction des valeurs Mobilières (DVM) ; la Direction Administrative et Financière (DAF).

Les Défis nouveaux :

Grâce à la mise en place du marché financier camerounais en décembre 1999, la CAA a été désignée Dépositaire Central de la Bourse « Les fonctions de Dépositaire Central se présentent ainsi qu’il suit : La centralisation, la conservation et la circulation scripturale des valeurs mobilières tant pour les émetteurs que pour les intermédiaires teneurs de comptes ; la bonne transmission des informations relatives au cycle de  » règlement/ livraison » ainsi que celles nécessaires au règlement des intermédiaires habilités, (produits divers : coupons, dividendes, remboursement, etc…) ; la codification unique de tous les éléments (valeurs, émetteurs, etc…).

 

 

A propos Martin NGANE

Journaliste Reporter d'Images et web journaliste. A travaillé pour Afrique-54.com ; la Voix des Décideur ; Humanitarian tv. Actuellement Directeur de Publication du journal en ligne kamer infos plus. Tel. +237 699416777(wathsapp). gmail : maxngane@gmail.com

Check Also

Cameroun : Certification du processus de Kimberley et adoption du budget

Processus de Kimberley, 1.079.038.000.300 FCFA de budget pour l’exercice 2022. Le maillage du territoire et …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *