Société civile-Cameroun : vers une inclusion des personnes handicapées

C’était au cours d’un atelier tenu à Yaoundé le 27 mai 2022, qu’a eu lieu le rendu de l’étude menée sur la participation politique des personnes handicapées au Cameroun.

Kamer Infos+ Sous la houlette de Sightsavers au côté des représentants de l’administration judiciaire, affaires sociales, droits de l’homme, élections cameroon et des partenaires. Les travaux se sont ouverts par le mot du représentant du Directeur de Sightsavers Monsieur Boma, ont pour finalité de présenter les résultats des études menées sur le niveau d’intégration des personnes vivant avec le handicap dans le processus politique et sociale au Cameroun.

D’après ce projet qui a vu le jour en 2021, le Cameroun en ce qui concerne les élections et notamment dans les municipalités sur 365 communes seules deux avait dans leurs cercles décisionnaires 02 personnes vivant avec un handicap. Une situation anormale due à plusieurs raisons dont: leur désintéressement à la vie sociale et politique, à l’accès difficile aux structures de l’État et documents et par ailleurs, la stigmatisation et dénigrement qu’ils font face au quotidien.

Dans le but de renverser la cadence et si possible éradiquer ces entorses faites à leurs droits, les résultats de l’étude fait la somme des données des zones cibles (Mbalmayo, Yaoundé dans le centre et Maroua dans l’extrême Nord). 4297 personnes ont participé avec un âge moyen de 37ans dont 58% des répondants étaient des femmes et une prévalence du handicap de 10%  dont 4% de troubles de mobilité signalé.

Pour ce qui est de la participation politique, (04) quatre critères ont fondé les résultats. 01) la possession des documents clés (CNI, actes de naissances, carte d’électeur). 2) l’inscription à la liste électorale. 03) la participation à des élections antérieures. 04) Etre membre d’un parti politique. Ainsi  par le biais de l’étude qui s’achève, 7% des personnes handicapées sont des hommes et 11% des femmes. Que 1.5% fois plus des personnes handicapées étaient susceptible de n’avoir jamais voté autant que de disposer d’une carte d’électeur et  nationale. En ce qui est de la répartition des richesses sur cinq groupes, environ 40% des personnes handicapées faisaient partie des deux groupes les pauvres.

Rendu à ce jour,  douze personnes handicapées au total siège dans les conseils communaux. Toutes choses qui démontrent leur engagement malgré les difficultés et les efforts entrepris. Et qui invite les décideurs politiques, à d’avantage s’impliquer et s’imprégner de la notion d’inclusion. Ce qui facilitera la tâche aux organisations de personnes handicapées de jouer activement leur rôle dans la vie sociale et politique.

 

Gervais Fredy MEMANA

A propos Martin NGANE

Journaliste Reporter d'Images et web journaliste. A travaillé pour Afrique-54.com ; la Voix des Décideur ; Humanitarian tv. Actuellement Directeur de Publication du journal en ligne kamer infos plus. Tel. +237 699416777(wathsapp). gmail : maxngane@gmail.com

Check Also

Jeûne du Ramadan 2022 : Célestine Ketcha Courtes accompagne la communauté musulmane du Mfoundi

La Ministre de l’Urbanisme et de l’Habitat, Célestine Ketcha Courtes, a remis le 25 mars …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *