Cameroun – Culture : Cérémonie d’installation et de passation de service des responsables du mouvement d’intégration MOÏNAM

C’est le principal objet de la rencontre du mouvement d’intégration et d’assistance mutuelle du peuple GBAYA (MOÏNAM) qui s’est tenue ce 18 juin à Yaoundé.

Autour de ses fils et filles venus des différents coins du Cameroun et principalement des régions du Nord, de l’Adamaoua, de l’Est, et du Centre. Les adhérents et participant du 8eme congrès du MOÏNAM tenu à Bertoua se sont mobilisés ce 18 à la chambre de l’agriculture de Yaoundé pour donner force aux résolutions issues de la plus haute instance de leur organisation.

Apres la profession de foi et passé les civilités de circonstance. Le Président d’honneur Gabriel DODO Ndoke au côté de son aîné le Directeur Général de la SODEPA. Tous fils du territoire, ont réitéré leurs vives félicitations au bureau exécutif sortant du mouvement d’intégration et d’assistance mutuelle du peuple GBAYA pour les loyaux services. D’une même voix ont remercié les efforts fournis, des sacrifices consentis malgré le contexte particulièrement  rugueux après six longues années passées au service du MOÏNAM socle de la culture GBAYA et surtout de sa brillante réussite du dernier festival de Bertoua dont l’échos est allé bien au-delà des frontières Africaine.

Réitérant le caractère apolitique du MOÏNAM au nouvel exécutif porté désormais par sa majesté OUSMANOU Ngomna, il lui est rappelé que le mouvement est au-delà des aspirations religieuses et prétentions régionale. Son but est de fédérer pour mieux avancer. Le MOINAM doit reposer sur du roc, afin de s’inscrire dans les mouvements culturels de la nation qui participent à la préservation et à la conservation de l’héritage GBAYA. Une feuille de route lui est assignée sous le respect des institutions et de ceux qui les incarnent. Consolider la fraternité, protéger la culture et le mouvement NOÏNAM, mettre sur pied un dispositif de vivre ensemble, respecter les opinions et surtout les appartenances des uns et des autres et par ailleurs trouver des solutions permettant l’acquisition d’un siège propre au mouvement.

S’en suivra la lecture du procès-verbal et les recommandations qui en découlent. La création d’une microfinance, des entreprises BTP, le développement des chaines de valeurs, de la pharmacopée, la création des musées, de promouvoir la culture. Maintenir le conseil des sages à dix et statuer le mandat à quatre ans non renouvelable. La mise en place du comité ad hoc et la rédaction des statuts sont entre autres quelques décisions du congrès.

La cérémonie s’achèvera avec la remise des distinctions honorifique et la remise des clés du siège provisoire du mouvement situé à Melen Yaoundé, il sera alors dix-huit heures à la CAPEF.

 

Gervais Fredy MEMANA.

A propos Martin NGANE

Journaliste Reporter d'Images et web journaliste. A travaillé pour Afrique-54.com ; la Voix des Décideur ; Humanitarian tv. Actuellement Directeur de Publication du journal en ligne kamer infos plus. Tel. +237 699416777(wathsapp). gmail : maxngane@gmail.com

Check Also

Au Cameroun : Ingrid Kana présente les grands enjeux de la Delbe Fashion week 2021 à quelques jours de l’événement

Prévue pour le début du mois de décembre 2021, la Delbe Fashion week se prépare …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *