Cameroun-Journée Mondiale de la Drépanocytose : L’association “Convergence Drépanocytose” mobilise et donne espoir

Sous le theme: “Drépanocytose et procréation” les responsables de l’association convergence ont mobilisé les experts et les administrations de la santé, des affaires sociales et de l’éducation pour éclairer les personnes malades de la Drépanocytose le 18 juin 2022 à la salle de conférence de la Caisse Nationale de Prévoyance sociale.

Célébrée chaque 19 juin de l’année, la Drépanocytose est l’une des maladies héréditaire les plus vieilles que connait le monde et la quatrième dans la liste des priorités. Pour certains l’avoir est synonyme de mort et d’une incapacité de procréation.

C’est pour lever ces multiples incompréhensions et analyses erronées sur la maladie et le malade que s’est tenue le 18 juin dernier une panoplie d’activités autour du sujets drépanocytaire et les personnes de bonne volonté en prélude à la journée de célébration du 19.

Avec pour but créer un environnement convivial, la marche sportive organisée par l’association “Convergence Drépanocytose” s’est étalée sur une  distance de plus de trois kilomètres dans les artères de la ville de Yaoundé, sous la  bienveillance des professionnels de la sante. Il était visiblement clair que bien que délicat, le sujet malade de Drépanocytose a lui aussi des potentialités de relever les défis qui s’imposent à son contexte. Du plus jeune de 3 ans au plus âgé 60 ans tous comme un roc sont arrivés à bon port à la salle de conférence allouée aux échanges.

Sous la houlette du Dr ALIMA Anastasie responsable médical groupe d’étude drépanocytose Cameroun et des représentants du délégué départemental de la santé et des affaires sociales du Nfoundi,  du Maire de Yaoundé 2 et des proviseurs encadrés par les malades. Le thème des échanges reposera sur deux aspects majeurs de la procréation du sujet drépanocytaire. 1) Pourquoi les sujets malades rencontrent autant de difficultés pour procréer et comment atténuer cet état de choses ?

Pour Monsieur Alfred Ondoua, il n’est nullement pas impossible à un malade drépanocytaire de procréer car il est une personne autant que d’autres avec des besoins naturels. Toutefois, il est nécessaire pour ce dernier de d’être statué sur son électrophorèse. La maladie étant multidisciplinaire, il convient à chaque malade déjà adulte désirant procréer d’assurer ses arrières par la connaissance des syndromes de son partenaire et pouvoir évaluer les chances de compatibilité qui en ressortent.

Pour le cas des sujets féminins malade de Drépanocytose qui désire procréer, le préalable à établir serait de se rapprocher de son médecin pour une programmation puis  s’en suivra un  accompagnement méticuleux des professionnels (psychologue cliniciens,..) pour pallier aux multiples Complications. Le stress, les complications.

Pour l’étudiant en pharmaceutique Emmanuel S. Eyebé drépanocytaire, le premier remède du malade c’est son état psychologique, suivi de son hygiène de vie. Il s’agit ici, de faire preuve de tempérance en toutes choses. Manger équilibré, évité au maximum le stress, l’angoisse, faire preuve de beaucoup de maîtrise et pourquoi pas profiter de quelques verres de vins. Décliner la maladie en une force pour gravir les échelons de la nature est également un facteur non négligeable.

De ce qui est des avancées pour l’amélioration de la condition du drépanocytaire, pour les élèves un carnet est à leurs disposition pour des facilités liées à leur écolage côté affaires sociales, côté santé, un programme est en voie de finalisation pour une meilleure organisation de la lutte contre la maladie et l’État continue à former afin que cela soit un triste souvenir d’après Monsieur Nkoa Claude.

Les outils de télécommunication seront appelés à contribution par Monsieur Ondobo Mbassi pour examiner les moyens de combats, de communication envisageable pour une meilleure transmission de l’information. À cela,  les nouveaux métiers permettant aux personnes malades de d’autonomiser pour un suivi concret.

La Drépanocytose loin d’être une fatalité est une maladie comme toutes les autres qui nécessite un suivi par la disponibilité et la compréhension.

A ce jour, le Drépanocytaire lutte pour une meilleure prise en charge, une intégration sociale sans discrimination et une dignité humaine.

A propos MyAdmin

Check Also

Cameroun – Lutte contre la tuberculose : Le personnel de l’hôpital Ste Thérèse de Nkolbisson mieux outillé

  En prélude à la journée mondiale de lutte contre la tuberculose qui se célèbre le …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *