Médias-Cameroun : La section centre du SNJC dénonce l’Assemblée Générale illégale tenue à Douala

La section centre du Syndicat National des Journalistes du Cameroun (SNJC) a tenu par le canal de son Président Thierry Eba, une conférence de presse le 27 juillet 2022 à Yaoundé dans l’optique de dénoncer l’Assemblée générale « illégale » tenue le samedi 25 juin 2022 à Douala.

La section centre du SNJC ayant à sa tête le journaliste Thierry Eba reste fidèle à sa décision à savoir ne pas être tenue par les résolutions du Congrès national du Syndicat National des Journalistes du Cameroun tenu à Douala le 25 juin 2022. Il est à souligner qu’à l’issue de ces travaux, un nouveau bureau national a été mis sur pied et des sanctions portant exclusion des journalistes Thierry Eba et certain de ses membres les nommés Sammuel Mbondjock et Joseph. Des actes que les membres de la section centre taxent d’ « illégales ».

Un Congrès tenu en violation de la loi

Selon Thierry Eba, une requette avait été déposée au tribunal de grande instance de Douala le 22 juin 2022, afin de dénoncer l’illégalité de ce congrès en projection du fait de l’incompétence du bureau qui l’avait convoqué. Le sieur Denis Kwebo, Président National du SNJC dont le mandat était longtemps arrivé à expiration avait été sommé par un acte d’huissier de ne pas organiser ce congrès à cause d’une audience dont il devrait prendre part le 6 juillet 2022 du fait de sa témérité à rester et à continuer de bénéficier des avantages de ce syndicat alors que selon les textes de cette organisation. En effet, le mis en cause n’exerce plus la fonction de journaliste étant désormais membre de la Commission Nationale des Droits de l’Homme du Cameroun. Malgré cet acte d’huissier, le Congrès a été organisé sans une représentativité sincère des membres des autres branches régionales.

« Il n’est pas question pour nous journalistes de laisser prospérer l’imposture au sein de la profession » T.EBA

Le plaignant fait savoir que son combat est de remettre le SNJC aux professionnels des médias exerçant au quotidien cette délicate mission d’informer, éduquer et divertir les masses. Il faut souligner que ces manœuvres frauduleuses à la tête de ce syndicat sont à l’origine du départ de plusieurs maillons fort de la profession qui sont allés créer d’autres syndicats. En homme averti, le Président de la section centre n’a pas hésité à faire recours à la loi afin de prévenir cette autre mascarade qui pointait à l’horizon. En riposte à cet acte, le bureau sortant a radié le Président Eba et deux de ses camarades du SNJC sans observer la procédure disciplinaire prévue par les statuts à savoir l’avertissement, le blâme avant la sanction. Face à cet acte qui n’est rien d’autre qu’une tentative de musellement, le Président de la section centre tient à ce que le droit soit dit. Et d’ailleurs, dans le souci de retirer le SNJC entre les mains des réseaux qui n’ont rien à voir avec la profession de journaliste, il appelle tous les journalistes à signer une pétition qui est en cours d’élaboration.

 

A propos Martin Donald NGANE

Journaliste Reporter d'Images et web journaliste. Martin Donald Ngane est un jeune camerounais passionné des métiers de la communication. Après son Master I en Droit Public Fondamental à l'université de Yaoundé 2, il va obtenir une qualification professionnelle en Journalisme Reporter d'Images. Il va par la suite subir une formation en web journalisme au groupe Branding Africa puis Certifié OIM et AFP. Après avoir exercé dans plusieurs médias au Cameroun, il lance le site d'information Kamer Infos + qui publie en continu les informations du Cameroun et du monde. Contact: (+237) 699416777(wathsapp). gmail : maxngane@gmail.com

Check Also

Non respect des sanctions du CNC : Le MINAT vient en renfort

Le Conseil National de Communication (CNC) fait appelle au ministère de l’administration territoriale (MINAT) pour …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *