Pénurie de carburant au Cameroun : Paul Biya désamorce la bombe

Face à la rareté du carburant qui commençait à susciter des malaises dans le pays, le Président Paul Biya, « mendiant de la paix », vient d’instruire le Gouvernement à prendre des mesures urgentes visant à stabiliser la situation sur l’ensemble du territoire national.

Depuis plusieurs jours, le carburant se fait rare à la pompe. Des files d’attente se prolongent devant les stations-services afin de rentrer en possession de ce précieux sésame. Dans certain point de vente, conducteurs et pompistes se chamaillent à gorges déployées.  La situation dans la ville d’Ebolowa a suscité l’attention de nos confrères du quotidien bilingue public Cameroon-Tribune, qui n’a pas manqué de le relever sur sa page Facebook, le 11 juillet 2022. Il faut souligner que 3 jours après ces premiers événements, la capitale régionale du Sud est presque tombée dans la pénurie totale. Les villes de Douala et Yaoundé ne sont pas à l’abri de la menace.

Le carburant : Une denrée à préserver au Cameroun

La pénurie ou la hausse du carburant au Cameroun s’avère être un effet détonateur de crises sociaux dans le pays. C’est l’une des causes des mouvements d’humeurs survenus dans le pays en 2008. Dans un pays déjà affaissé par l’inflation des produits de premières nécessités, la pénurie de carburant serait la goutte d’eau qui viendrait déborder le vase. En effet, si le prix du carburant augmente, il est clair à la lumière de la situation actuelle que les prix déjà insupportable dans le marché de certain produit se verront doublé. D’abord le prix du transport en commun va grimper, les commerçantes qui vont acheter les vivres des villages pour la ville vont augmenter les prix de la tomate, du Plantain, ignames, macabo pour ne citer que ceci. Les boutiquiers ajouteront au prix déjà flambant des surplus et c’est une chaine qui va s’installer poussant les citoyens à bout dans la rue. Une situation dont les conséquences ne sont plus à rappeler. Des réalités dont les pouvoirs publics en sont bien conscients.

Paul Biya sauve les meubles

Jaloux de la paix qui est si cher à ses yeux, le Président Paul Biya a toujours été disposé à éviter à son pays le fléau de la guerre jusqu’à preuve du contraire à en croire les précédents événements dont a connu le pays. On peut dès lors comprendre sa prompte réaction où il instruit le Gouvernement, à mobiliser toutes les ressources financières nécessaires pour assurer la disponibilité du carburant dans les pompes, à travers l’approvisionnement en quantités importantes des produits pétroliers.

Il faut préciser que dans un communiqué signé le 11 juillet 2022, par le Ministre de l’Eau et de l’énergie, Gaston Eloundou Essomba, il est annoncé un ravitaillement de : «28 000 mètres cubes de super, 22 000 mètres cubes de gasoil et 12 500 mètres cubes de Jet A1».

Il ressort de ce document que, le marché d’hydrocarbures camerounais sera approvisionné d’environ 62 500 mètres cubes de produits pétroliers. Ceci dans l’optique d’apporter une réponse ipso facto à la situation de pénurie de carburant en cours dans le pays. Des volumes supplémentaires de 88 000 mètres cubes de Gasoil et 35 000 mètres cube de super viendront renforcer ce stock ; à croire le membre du Gouvernement. Il souligne que ces 123 000 mètres cubes de carburant sont déjà en route, dans les eaux maritimes, en cours d’acheminement vers les côtes camerounaises.

Une rareté générée par la conjoncture internationale

La conjoncture internationale dont traverse le monde est à l’origine de cette situation qui n’est pas la seule réalité du Cameroun. Notamment la hausse exponentielle des prix des produits pétroliers. Le FMI venait à l’issue d’une récente séance de travail avec le Cameroun recommander un arrêt de subvention du pays sur les produits pétroliers. Une intervention prompte du Président Camerounais traduit à coup sûr toute l’attention qu’il porte à ce produit.

A propos Martin Donald NGANE

Journaliste Reporter d'Images et web journaliste. Martin Donald Ngane est un jeune camerounais passionné des métiers de la communication. Après son Master I en Droit Public Fondamental à l'université de Yaoundé 2, il va obtenir une qualification professionnelle en Journalisme Reporter d'Images. Il va par la suite subir une formation en web journalisme au groupe Branding Africa puis Certifié OIM et AFP. Après avoir exercé dans plusieurs médias au Cameroun, il lance le site d'information Kamer Infos + qui publie en continu les informations du Cameroun et du monde. Contact: (+237) 699416777(wathsapp). gmail : maxngane@gmail.com

Check Also

Douala-Yaoundé : Le train express rassure sa clientèle

La conférence de presse tenue ce 1er juillet 2022 à Yaoundé a l’occasion du premier …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *