Visite d’Emmanuel Macron au Cameroun : Un « coup manqué » ?

Venu au Cameroun pour une mission visant de manière globale à renforcer les acquis de la France dans le pays au cours d’une visite effectuée sous l’invitation du Président camerounais. Le séjour présidentiel d’Emmanuel Macron devait courir du 25 au 27 juillet 2022. Curieusement, il reprendra la route le 26 juillet à 23h pour le Benin.

« Tout ce que nous avons retenu de la visite du Président Macron c’est la leçon de soustraction que le Président Biya a donné aux journalistes français. » Déclare une citoyenne camerounaise ironiquement. En effet, beaucoup de supputations ont été faites autour de la visite officielle du N°1 français au Cameroun. « La première chose, c’est d’encourager le gouvernement camerounais à libérer les prisonniers politiques, les militants du MRC (Mouvement pour la renaissance du Cameroun). Je veux parler aussi de certaines personnes arrêtées dans le contexte de la crise anglophone, mais il y a aussi la fameuse opération Épervier, énumère Maximilienne Ngo Mbe au sujet de cette opération de lutte contre la corruption et les détournements de fonds publics, lancée en 2006. Certains sont encore détenus, alors que tout le monde sait très bien qu’ils n’ont pas eu un procès équitable. Si on a l’occasion de voir le président Emmanuel Macron, voilà ce qu’on posera sur la table pour l’apaisement politique. » La militante camerounaise des droits de l’Homme, lauréate en 2021 du prix Femme de Courage du département d’État américain formule un autre souhait : « Le système électoral camerounais ne permet pas d’avoir des élections libres et transparentes et on sait très bien que c’est source de conflit. » Elle évoque enfin « la protection des défenseurs des droits humains. Avec la fermeture et la restriction de l’espace civique, les défenseurs des droits humains sont en danger au Cameroun et surtout les défenseurs  femmes. Lorsque vous êtes défenseur femme, vous êtes encore plus vulnérable ».

image CRTV

Comme autres attentes la question de la crise en zone anglophone, la reconnaissance des crimes français commis au Cameroun à l’époque du maquis et surtout l’éventualité d’une succession du Président Paul Biya. Voilà des sujets sur lesquels une certaine opinion attendait au menu de cette visite. Mais qu’en a-il-été réellement ?

Visite infructueuses ?

Les résultats de la visite du N°1 français en terre camerounaise semblent plutôt infructueuse et confirme la thèse selon laquelle « monsieur Macron » n’avait rien à faire au Cameroun. Les grandes articulations de la visite du Président Macron ont porté sur son tête à tête du 26 juillet 2022 au Palais de l’Unité à Etoudi, la conférence de presse qui s’en est suivie puis la grande apothéose au club Noah.

La conférence de presse tenue en présence des Hommes de médias du pays et de l’étranger ressortait clairement le malentendu qui règne entre les deux hommes politiques. D’ailleurs les signes d’incompréhension du président camerounais face à son homologue français était interprété par certains comme un signe d’incompréhension ou de refus de répondre selon une interprétation bantou. Bien que le premier camerounais ait fait savoir dans son propos liminaire qu’il s’était entendu sur certains sujets qui accables les relations entre les deux pays et les conflits mondiaux à l’instar de la crise ukrainienne. Mais au fonds, rien qui puisse réellement captiver l’attention des observateurs. Néanmoins, une certaine opinion s’accorde à dire que les intérêts de la France au Cameroun sont assis sur un fauteuil éjectable pour preuve, Selon l’ambassadeur de France au Cameroun, ”la part de marché des entreprises françaises au Cameroun est passé de 40% dans les années 1990 à 10% en 2021”. La France devenant le deuxième client du pays. Heureusement, une soirée festive réservée à l’hôte au club Noah permettra de finir en beauté une visite qui se terminera en queue de poisson.

A propos Martin Donald NGANE

Journaliste Reporter d'Images et web journaliste. Martin Donald Ngane est un jeune camerounais passionné des métiers de la communication. Après son Master I en Droit Public Fondamental à l'université de Yaoundé 2, il va obtenir une qualification professionnelle en Journalisme Reporter d'Images. Il va par la suite subir une formation en web journalisme au groupe Branding Africa puis Certifié OIM et AFP. Après avoir exercé dans plusieurs médias au Cameroun, il lance le site d'information Kamer Infos + qui publie en continu les informations du Cameroun et du monde. Contact: (+237) 699416777(wathsapp). gmail : maxngane@gmail.com

Check Also

Sécurité transfrontalière : Le Cameroun et la République Centrafricaine mènent des réflexions à Yaoundé

Les travaux ouverts par le Ministre Camerounais de l’Administration Territoriale, Paul Atanga Nji le 13 …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *