16.5 C
New York
mardi, avril 16, 2024
spot_img

Cameroun – Partenariat Public-Privé: ATM et l’État du Cameroun ensemble pour la promotion de l’écotourisme

La cérémonie officielle de signature de la convention de service relative à la valorisation de l’écotourisme au parc national de Campo Ma’an et sa zone périphérique s’est tenue à Yaoundé mardi 25 octobre 2022 entre le ministère du tourisme et des Loisirs et le ministère des forêts et de la faune à travers son partenaire ATM.

Cette cérémonie de signature en droite ligne avec les objectifs de la SND30 dans la gestion de la faune avec la promotion de l’écotourisme dans les aires protégées a pour avantages la constitution d’un pilier de croissance créateur d’emplois et de richesses. Pour le saut qualitatif, le parc national de Campo Ma’an dans le Sud du pays à la frontière avec la Guinée équatoriale, est bordé par l’océan atlantique avec 264 064 hectares dans une zone périphérique de 700 000 hectares composés d’une riche biodiversité. Ce partenariat arrive à la suite d’un appel à manifestation d’intérêt du 26 octobre 2017 pour l’exploitation de l’écotourisme que le partenaire ATM (African Travel Management country) a été choisi. Pour la santé des animaux sauvages et particulièrement les gorilles, et en vue de prévenir des éventuels zoonoses et autres maladies émergentes, un laboratoire sera mis sur pied avec l’appui technique de WWF (World Wild Fund for Nature) pour suivre la santé des animaux. Ce projet est un test grandeur nature et sa réussite devrait entrainer les duplications sur les autres aires protégée à travers le pays pour le grand bénéfice des populations riveraines et par ricochet le gouvernement.

Jules Doret NDONGO, ministre des forêts et de la faune, «Nous venons d’assister à la signature d’une convention publique-privée, sous la bannière de Monsieur le Ministre d’État Ministre du Tourisme et des loisirs à travers son partenaire ATM (African Travel Management country), « Il s’agit là d’un véritable changement de paradigme dans le secteur de la gestion des aires protégées.Nous quittons de la conservation pour la conservation, mais de la conservation à la valorisation de nos ressources naturelles et en même temps l’État».

Pour Joshua Osih promoteur ATM (African Travel Management country,«Il est question de changer de paradigme afin de transformer les aires protégées en lieux d’attraction source d’entrées de devises avec les flux touristes qu’on espère nombreux tant nationaux qu »internationaux».

Print Friendly, PDF & Email

Related Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Stay Connected

0FansLike
3,913FollowersFollow
21,600SubscribersSubscribe
- Advertisement -spot_img

Latest Articles

Print Friendly, PDF & Email