15.8 C
New York
vendredi, septembre 29, 2023
spot_img

Développement agricole : Les populations de Ngoro présentent leurs doléances au délégué régional Centre, d’agriculture

C’est dans le cadre d’une tournée engagée depuis le début de semaine dans le département du Mbam-et-Kim, région  du Centre Cameroun que Paul Ives Tsangue, délégué régional de l’agriculture pour le Centre, a foulé le sol de l’arrondissement de Ngoro le 17 janvier 2023.

Malgré le retard accusé par l’hôte de marque pour cause du mauvais état des routes et les arrêts effectués dans les villages qui jonchent le parcours ; agriculteurs, éleveurs, autorités et forces vives de la localité sont restés les pieds fermes pour accueillir le visiteur.

Les travaux ont été rehaussés par la présence du Député de la circonscription électorale du Mbam-et-Kim, l’Honorable Moustapha Saya qui a inscrit au cœur de ses actions parlementaires, le développement des bassins agricoles du Mbam-et-Kim.

Le délégué régional et sa suite se sont pliés à l’ordre protocolaire. Les premières doléances seront présentées par Marcelline Nango, Maire de la commune de Ngoro dans son propos de circonstance.

L’édile municipal a souligné, les conflits entre cultivateurs, agriculteurs et éleveurs « Bororo » ; l’instabilité des chefs de poste agricole qui manquent d’infrastructure pouvant servir de cadre de travail, pour ne citer que ces cas.

Marcelline Nango, maire de la commune de Ngoro

Le représentant de S.M Mveimani Sombo Amba n’a pas manqué d’insister sur les conflits entre agriculteurs et pasteurs dont les plaintes inondent au quotidien la cour royale. Pourtant Ngoro est un important bassin agricole dont la richesse des sols inonde les marchés pour nourrir de nombreux camerounais à travers le pays. D’ailleurs, monsieur Agnomo, représentant des GIC Centre-Sud de Ngoro souligne dans son discours que l’arrondissement a en 2022 produit : 10100 tonnes de cacao ; 250 tonnes de maïs ; 420 tonnes de tomate ; 641,94 tonnes de banane plantain.

Mr Agnomo, représentant des GIC Centre-Sud de Ngoro

Toutefois, à côté de ces doléances, les cultivateurs et agriculteurs de Ngoro, par l’intermédiaire de leur représentant, n’ont pas manqué d’adresser leurs remerciements d’abord au délégué régional d’agriculture qui vient d’octroyer une moto au délégué d’arrondissement de Ngoro pour lui permettre de mieux se déployer sur le terrain puis au Président Paul Biya pour la prime de qualité de cacao accordée aux agriculteurs. Mais qui dit merci en redemande dit l’adage.

Les doléances des seigneurs de la terre ne sont pas tombées dans les oreilles des insoucieux pour preuve, l’élu du peuple qui a bien voulu prendre part à cette cérémonie, a remis aux agriculteurs de l’arrondissement 50 semoirs ; des machines pouvant permettre de semer environ 1 hectare de mais en 8h de temps. Ceci dans l’optique de cultiver de grandes espace et réduire les courbatures chez les travailleurs.

 

L’Honorable Moustapha Saya, expliquant le fonctionnement des semoirs

Le patron régional de l’agriculture n’a pas manqué d’apporter des éclairci à ses auditeurs tout en réitérant son engagement à soutenir le Mbam-et-Kim en général et Ngoro en particulier. Les agriculteurs doivent savoir que dorénavant, il revient aux Mairie de désenclaver les bassins agricoles en construisant les centres de poste agricole, et en aménageant les routes agricoles. « De tous les échanges que nous avons entretenus, la préoccupation qui ressort en premier est qu’il n’y a pas des locaux (pour les chefs de poste agricole). Madame le maire, je voudrais vous dire que tout le temps que je mettrai en tant que délégué régional… je continuerais à me battre pour les populations du Mbam-et-Kim. Parce que le Mbam-et-Kim me tient particulièrement à cœur. Et je voudrais que dans la bataille que je mène, parce que je ne peux pas la mener seul, je vais la mener avec le député, je vais la mener avec monsieur le sous-préfet, je vais la mener également avec vous madame le maire qui est notre mère. En cela je voudrais qu’on s’entende. Ce qu’on va faire est que nous allons nous battre au niveau de Yaoundé pour que les ressources soient transférées aux mairies. Parce que, les postes agricoles, les pistes agricoles sont désormais l’apanage des mairies. Ça veut dire que le MINADER ne construit plus les postes agricoles, le MINADER ne désenclave plus les bassins de production, mais le MINADER mobilise les ressources et ces ressources-là seront transférées aux mairies ».

Paul Ives Tsangue, délégué régional du Centre pour l’agriculture

Précise le régional de l’agriculture. Une conclusion qui vaut son pesant d’or à l’aune de la décentralisation et du développement locale. Ceci étant, l’hôte va émettre un vœu une fois ces ressources transférées à la commune de Ngoro. « Je voudrais que quand les ressources seront transférées, madame le maire, qu’en priorité, vous nous construisiez un poste agricole à Yassem. » Ce village de l’arrondissement de Ngoro grand bassin de production agricole croupis dans l’enclavement.

C’est sous des acclamations pleines de promesse pour des lendemains meilleurs dans le secteur de l’agriculture dans l’arrondissement que le délégué régional de l’agriculture pour le Centre a pris congé des seigneurs de la terre de Ngoro pour continuer son périple dont la chute sera l’arrondissement de Ngambé-Tikar.

Print Friendly, PDF & Email

Related Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Stay Connected

0FansLike
3,874FollowersFollow
21,200SubscribersSubscribe
- Advertisement -spot_img

Latest Articles

Print Friendly, PDF & Email