18.6 C
New York
dimanche, mai 26, 2024
spot_img

Stratégie nationale de lutte contre les Violences Basées sur le Genre : la nécessité d’une cartographie nationale

La Banque Mondiale s’engage à soutenir le Cameroun dans la lutte contre les violences basées sur le genre (VBG) à travers un appui financier pour la mise en œuvre d’une   cartographie nationale de riposte VBG.

La violence basée sur le genre est l’une des violations les plus récurrentes et déshumanisantes dans le monde. La VBG peut se manifester sous plusieurs formes notamment physique, sexuelle, psychologique économique et sociale.

Ce fléau entraine des problèmes de santé physique et mentales qui peuvent perturber les victimes pendant tout le cycle de leur vie. Ainsi, la VBG représente également un facteur qui entrave l’économie des pays africains car, elle affecte plusieurs domaines. Les VBG demeurent un phénomène social d’envergure en Afrique et dans le Monde. Il se trouve que les systèmes de parenté y demeurent à prédominance patriarcal, caractérisés par une tendance à la sacralisation de la sujétion des femmes à l’autorité masculine.

La banque Mondiale a réalisé une série de revues de portefeuille VBG dans les pays où le taux de prévalence est élevé ceci dans l’optique de limiter les dégâts .il s’agira à cet effet de : l’identification des services de prévention et de réponse pour les survivants de la VBG en se concentrant sur les services de santé psychologique et juridiques. La Recommandations des interventions et des mesures possibles d’atténuation des risquent que peuvent susciter l’échec ou le ralentissement pour la mise en œuvre des futurs projets de la Banque Mondiale…

 Gros Plan sur la cérémonie de lancement officiel de La cartographie nationale sur les VBG

Le Ministre de la promotion de la Femme et de la Famille(MINPROFF) Marie Thérèse Abena Ondoa a présidée ladite cérémonie en compagnie du Directeur des Opérations de la Banque Mondiale, la représentante du Fonds des Nations Unies pour la Population(UNFPA), le Ministre de l’Emploi et la Formation Professionnelle(MINEFOP) Issa Tchiroma Bakary. Tous ont jugé la nécessité de la mise en place d’une cartographie nationale sur les VBG pour une lutte efficace et efficiente, une éradication au maximum de ce fléau dans toutes les régions du Cameroun.D’autes organisations partenaires telles que Onufemmes, Plan Cameroun Intersos, les organisations de la Société civiles ont également participé à cette cérémonie qui s’est poursuivie d’un atelier d’échanges et de partages sur des thématiques relatives aux questions sur le genre.

« Les femmes et les filles sont souvent excluent dans la société à cause des VBG une cartographie des prestataires desdits services s’avère très important car elle permettra d’apporter un soutien sanitaire, physiologique, juridique matériel à ces victimes pour intervenir dans les brefs délais. La Banque Mondiale s’engage à financer cette action pour éradiquer ce mal ».

Confie le Directeur des Opérations de la Banque Mondiale Abdoulaye SECK.

 

La cartographie nationale sur les VBG de quoi s’agit-il ?

La cartographie représente la mise à disposition de services de prise en charge VBG dans les différentes localités du Cameroun.

Concrètement ; il sera question de présenter les acteurs VBG dans les 10 régions du pays. Cette cartographie permettra de contrôler le taux de prévalence sur les VBG et d’évaluer les régions qui sont les plus affectées afin de proposer des solutions adéquates pour mettre à ces violences au Cameroun.

« C’est un outil très important dans le cadre de la réponse, tous les dispositifs de prise en charge.  Cet exercice va cartographier la disponibilité des services spécialisés ; médicaux psychosociaux, juridiques, de protection. Nous aurons comme intervenants tous les acteurs de la Société Civile, le Ministère de la Santé publique, les ONG spécialisés dans les zones humanitaires comme non-humanitaires, les Nations Unies qui feront la coordination avec le MINPROFF et UNFPA va gérer cette coordination dans les zones d’urgence. La cartographie est déjà disponible, il conviendra juste de la renforcer.la Banque Mondiale qui va appuyer financièrement l’exercice holistique donc on va enrichir l’information » Explique Noémi Dalmonte Deputy Representative UNFPA Cameroun.

Print Friendly, PDF & Email

Related Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Stay Connected

0FansLike
3,913FollowersFollow
21,800SubscribersSubscribe
- Advertisement -spot_img

Latest Articles

Print Friendly, PDF & Email

Please disable your adblocker or whitelist this site!