test
29.7 C
New York
lundi, juin 24, 2024
spot_img

Cameroun : MaholAfrica milite pour une agriculture intelligente en Afrique subsaharienne

C’est le condensé à retenir de la session de travail qui s’est tenue le 1er février 2023 à Yaoundé, entre plusieurs membres d’associations le RELESS(Réseau Locale de l’Economie Sociale et Solidaire) et les responsables de MaholAfrica dont le Directeur général Kisito Nguene Ndoum et Benjamin Nguene l’expert financier.

Créée il y a plus de deux ans, MaholAfrica est la conséquence d’un constat du au retard voir, à la non appropriation des pays francophones et particulièrement ceux de l’Afrique Centrale à se nouer une relation solide avec le numérique pour le développement de l’agriculture.

Imag. La BAD contre la crise alimentaire en Afrique

Face à cette problématique non négligeable liée à autosuffisance alimentaire des pays africains et donc du Cameroun. « MaholAfrica », se veut le portail d’innovation et se propose comme la solution fiable et idéal pour permettre aux agriculteurs de maitriser les enjeux liés à leur secteur.

De manière concrète, « MaholAfrica » via ses partenaires, met à la disposition des agriculteurs des applications leurs permettant de donner et de recevoir en tant réel les informations liées non pas seulement à la qualité du sol de leurs parcelles mais aussi de bénéficier d’un accompagnement solide de son expertise par le canal de deux applications « Smartfarm » et « Acresquare plus ».

Pour le premier, il s’agit d’une application permettant de gérer son et où ses exploitations par les agriculteurs. Et le second, porte sur l’assistance à distance de l’agriculteur par un expert.
Il s’agit donc en clair, de collecter en un temps record des données liées à l’état de croissance des plantes, à économie et à la météo afin de minimiser les pertes et augmenter les récoltes par un système de conseil et recommandations mis en œuvre pour la pratique de bonnes actions.

                                      Photo de famille MaholAfrica

Pour le Directeur général de MaholAfrica, Kisito Nguene Ndoum « l’urgence actuelle pour l’Afrique subsaharienne est de se rattraper face au retard accusé dans l’usage du smart afin de se distinguer dans la production agricole, la FAO le recommande vivement ».

Plus de doute, l’initiative salutaire et innovante portée par deux compatriotes, au-delà d’inciter à l’usage du numérique dans l’agriculture moderne, protège l’agriculteur de l’usure du temps et le rassure en ce qui concerne la qualité et la quantité ses produits.

 

Gervais Fredy MEMANA

Print Friendly, PDF & Email

Related Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Stay Connected

0FansLike
3,913FollowersFollow
21,800SubscribersSubscribe
- Advertisement -spot_img

Latest Articles

Print Friendly, PDF & Email

Please disable your adblocker or whitelist this site!