Production des passeports biométriques au Cameroun : Ne vous faites plus arnaquer voici ça

Le Délégué Général à la Sureté Nationale, Martin Mbarga Nguele a tiré une fois de plus la sonnette d’alarme à l’endroit des usagers du service de production de passeport le 25 août 2021 à Yaoundé au cours de la cérémonie d’inauguration du centre national de production des passeports présidé par le Ministre d’Etat Secrétaire Général de la Présidence de la République, Ferdinand Ngoh Ngoh.

Le centre national de production des passeports biométriques au Cameroun officiellement inauguré ce jour garanti une sécurité et une célérité dans l’élaboration de ce titre de voyage grâce à la simplification des procédures d’élaboration. C’est donc à juste titre que le patron de la police au Cameroun va déclarer sans ambages : «…il est important de clarifier une chose, le passeport est produit dans un délai de 48h à partir du jour et de l’heure de l’enrôlement du demandeur au centre choisi que ce soit à l’étranger ou à l’intérieur du pays. » On peut dire dès lors que finis les tracasseries administratives qui entachaient l’ancien système de production de passeports ; par conséquent plus besoin d’interventions qui le plus souvent exposent les usagers à la merci des arnaqueurs et autres vendeurs d’illusions. Plus besoin, selon Martin Mbarga Nguele, car « tout devient automatique ». La DGSN répond ainsi au veut ardent du président Paul Biya de faciliter les procédures dans les services d’identification afin de les arrimer aux standards internationales au bénéfice des citoyens Camerounais. D’ailleurs Ferdinand Ngoh Ngoh va reconnaitre que : « L’entrer en service de ce système le 1er juillet dernier a permis de raccourcir de manière significative, les délais de traitement des demandes de passeports à la grande satisfaction de nos compatriotes. » Un système qui fait et compte continué de faire ses preuves dans l’élaboration des titres de voyage au Cameroun.

Un chantier qui ne compte pas se limiter à la production des passeports biométriques

Ferdinand Ngoh Ngoh, ministre d’Etat, SGPR a rassuré que cette cérémonie n’est que le début d’un vaste chantier de digitalisation de l’identification au Cameroun avec en ligne de mire, la numérisation des actes de naissance et la réduction des délais de production des cartes nationales d’identité. C’est pourquoi il a exhorté toutes les parties prenantes et surtout l’équipe technique à une synergie d’action en vue d’une maintenance régulière des équipements acquis.

        Le ministre d’Etat, SGPR inaugurant le centre

Il faut souligner que depuis son ouverture au grand public le 1er juillet dernier, le centre national de production des passeports biométriques du Cameroun a déjà enregistré plus de 35000 demandes d’enrôlement en ligne, soit plus de 1000 demande par jour. Occupant une superficie de près de 1000 m2, le joyau architectural a une capacité de production d’environ 1500 à 2000 passeports par jour.

A propos Martin NGANE

Journaliste Reporter d'Images et web journaliste. A travaillé pour Afrique-54.com ; la Voix des Décideur ; Humanitarian tv. Actuellement Directeur de Publication du journal en ligne kamer infos plus. Tel. +237 699416777(wathsapp). gmail : maxngane@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *