10.6 C
New York
jeudi, décembre 8, 2022

Buy now

spot_img

Airkass : « La culture Vùté actuelle dans le vaste paysage culturel camerounais occupe une place remarquable »

Il fait bouger le monde musical, il n’a pas échappé à l’attention de Radio France Internationale(RFI) qui a vu en lui un avenir prometteur. Il est Kimois et a la réputation de s’être frotté à l’internationale Camerounaise de football féminin Gaëlle Enganamouit une amie d’enfance. Il s’appelle Airkass Nim Ki Nim. Il répond aux questions de votre journal en ligne Kamer Infos Plus pour sa rubrique Découverte.

Par: Martin Ngane

Airkass Nim ki nim on en parle dans tout le pays et même au-delà. Qui est-il et comment est-il arrivé dans la musique ?

Merci à vous Kamerinfosplus et bonjour, je suis Ndzi Joseph Giscard de mon vrai nom, je suis du centre Cameroun (Betis, vùté). Voilà pourquoi je chante avec les 2 langues mais plus en Vùté côté paternel. Mon nom d’artiste Airkass Nim Ki Nim signifie « Entre nous » toutes races confondues et Ethnies… Rappeur à la base je suis technicien diplômé en bâtiment (BTP), Technicien aussi en mécanique auto et coiffeur professionnel (Hommes). Vu les difficultés de la vie, on essaye partout. Je suis:

-Meilleur Artiste de l’année 2019 aux Nguilà Awards,

-Meilleur Artiste masculin 2019,

-meilleur vidéogramme 2021 à Nguilà Awards

-Meilleur Artiste camerounais de la Musique urbaine  2021 aux AVENIR AWARDS.

Mon goût pour la musique date du bas âge… quand la tristesse d’être orphelin me prenais alors. Je commençais à chanter jusqu’au jour où je suis entrée dans un Studio d’enregistrement, avec mes propres moyens jusqu’aujourd’hui et des fois quelques cœurs qui croient en moi m’encouragent.

Pourquoi mettez-vous un accent particulier sur la langue vùté dans vos musiques qui ont plutôt une coloration urbaine ?

En tant que fils de la région du Centre, précisément du département du Mbam et Kim, je me dois de répandre les usages et  emblèmes de la culture de ma communauté dont fait partie la langue Babouté (vùté). Au-delà de son caractère de langue vernaculaire, elle est le symbole de mon appartenance à  cette riche aire géographique et culturelle du Cameroun et pour laquelle je suis si fier.

La  composition et la production de mes musiques en langue Vùté participe donc de la valorisation de mes traditions par les rythmes folkloriques et surtout de la mise en vitrine de la symbolique musicale de mon terroir. C’est la preuve que la musique urbaine au Cameroun peut être modernisée par son adaptation à nos diverses aires culturelles.

 

Que pensez-vous de la culture vùté actuelle ?

La culture Vùté actuelle dans le vaste paysage culturel camerounais occupe une place remarquable mais pas encore très bien remarquée à sa juste proportion. Ceci est causé par le faible niveau de promotion et de vulgarisation des éléments qui la  constituent. Le Cameroun a longtemps été  présenté comme « Afrique en miniature », la culture Vùté y apparaît  comme un élément constitutif majeur de ce brassage identitaire national.

En effet, pour une projection émergente de la culture Vùté je proposerais tout simplement l’implication de tous les fils et filles de la région  sous la coordination des différentes élites et forces vives pour le rayonnement national et international de nos us, coutumes et pratiques culturelles à travers notre présence à des salons, des rencontres et la tenue des festivals, des échanges réguliers, ainsi que l’organisation des expositions, concerts et des tournées pour des artistes que nous sommes.

 Combien de musiques compte votre discothèque à l’heure actuelle ?

Je suis à 26 chansons dans mon répertoire  sans compter ceux donc j’ai déjà oublié…

Que pensez-vous des élites du Mbam-et-Kim, l’un de vos collègues artistes du terroir s’indignait recemment dans les réseaux sociaux de leur faible implication dans la promotion de la culture kimoise.

Nos élites font ce qu’elles peuvent, on ne peut leur en vouloir. Je pense  que  le vrai problème est  celui de l’éducation à la promotion culturelle. Malheureusement, les quelques promoteurs culturels que nous sommes manquent de moyens.

Airkass Nim Ki Nim, l’internationale camerounaise de football Gaëlle Enganamouit apparait en grande pompe dans l’un de vos clips. Pouvez-vous nous dire un mot sur la nature de vos relations et quel est votre point de vue sur le scandale causé par elle et ayant suscité l’indignation des camerounais ?

Comme je l’ai toujours  fait remarquer par le passé  à certains de vos confrères sur cette question, Gaëlle est une amie de longue date, je dirais quasiment d’enfance. La relation qui existe entre elle et moi ne souffre d’aucune forme d’ambiguïté. Sa sollicitation dans mon clip n’est que la traduction effective de cette amitié qui nous lie jusqu’à ce jour.  Cependant le scandale dont vous faites allusion à malheureusement fait tache d’huile dans la vie de Gaëlle, ainsi qu’à ses proches, à la même dimension de sa notoriété qui a rendu les camerounais si fiers pendant de longues années sur les terrains de football à travers le monde. Ce scandale a révélé une toute autre image d’elle auprès des camerounais et pour laquelle, elle continue d’exprimer son regret à ce jour encore. Pour être proche d’elle je peux vous dire quelle a été sa peine surtout dans une société  où  nos mœurs tolèrent difficilement ce type d’écart.

Je peux comprendre l’indignation des camerounais  relativement à la divulgation de ces images publiées sur les réseaux sociaux, mais je pense profondément que  l’espace numérique aujourd’hui se présente comme un des lieux de règlement de compte pour lequel j’appelle les camerounais à prendre beaucoup de précautions et de recul.

Nous allons sortir de cette interview par vos projets d’avenir

Mes projets d’avenir sont multiples et variés. Mais pour moi, l’avenir c’est aujourd’hui. Étant donné que j’essaie encore de me frayer un chemin dans l’univers musical, je ne saurais faire une projection d’avenir sans avoir certains préalables liés au minimum vital, notamment un toit, l’éducation de ma progéniture et avoir une activité génératrice de revenu à long terme.

Airkass Nim Ki Nim, merci d’avoir accordé cette interview exclusive à votre site d’information en ligne Kamer Infos plus.

Le plaisir est le mien.

 

Print Friendly, PDF & Email

Related Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Stay Connected

0FansLike
3,601FollowersFollow
0SubscribersSubscribe
- Advertisement -spot_img

Latest Articles

Print Friendly, PDF & Email