10.6 C
New York
jeudi, décembre 8, 2022

Buy now

spot_img

Distribution des produits CAMTEL : Blue ou bluff ?

La Directrice Générale Judith YAH SUNDAY et ses collaborateurs en panne d’efficacité.

Quatre-ans déjà depuis sa nomination par Décret Présidentiel du 14 décembre 2018 à la tête de la Cameroon Telecommunications (CAMTEL), l’une des plus grandes réalisations, si ce n’est la seule, de Judith YAH SUNDAY jusqu’ici est l’opérateur CAMTEL Blue.La branche mobile de CAMTEL avait lancé ses activités commerciales en janvier 2021. Fort est de constater, pour le déplorer d’ailleurs, que derrière le beau slogan « Un point c’est Blue » et tout le grand tapage  publicitaire fait autour de ce nouveau produit dans les grandes villes, il n’y a rien ou alors pas grande chose.

La faible activité marketing et commerciale autour du produit Blue

Les offres mises à la disposition de la clientèle de « Blue » restent limitées en zone urbaine. Or, ce produit est mis en place par CAMTEL l’opérateur national des télécommunications, donc supposé couvrir tout le pays. Malheureusement, même dans ces zones urbaines, l’offre reste très faible. « J’ai vu la publicité de Blue à la télé et parfois sur certaines plaques en ville mais je suis allé plusieurs fois au dispensaire Messassi pour acheter la puce. Malheureusement, je n’ai pas pu croiser les commerciaux  », nous confie Marie-Louise. D’autres affirme n’avoir jamais vu une une carte SIM Blue : « J’ai entendu parler d’une nouvelle puce CAMTEL qui passe dans tous les téléphones mais je n’ai jamais vu ; pourtant CAMTEL c’est notre entreprise qui devait nous aider », s’est indigné Patrick Abouem de la ville de Bafia. En réalité, les points CAMTEL jadis observés dans certains quartiers des villes du pays se font de plus en plus rares au grand désarroi des consommateurs des produits CAMTEL face à l’obligation de se rendre à un point agréé CAMTEL qui n’est pas à leur portée.

Blue-CAMTEL : Un melting-pot incompréhensible 

A la base, Blue est un produit de l’opérateur CAMTEL de téléphonie mobile à l’instar d’orange et MTN ; donc un service spécialisé qui devait définir par lui-même sa stratégie opérationnelle avec un personnel commis à cet effet. Malheureusement ce n’est pas l’impression qu’on a lorsqu’on observe son fonctionnement. Ceci peut justifier son inefficacité et partant son incapacité à faire face à la concurrence donc à répondre aux attentes des Camerounais en proie aux opérateurs étrangers. Tous les services de la société Camerounaise de télécommunications sont fournis en vrac sans spécialisation stricte.

Blue : Quand l’inertie tue le patriotisme économique

Dès le lancement de blue en janvier 2021, de nombreux Camerounais se plaignaient déjà de la qualité des services offerts par ce nouveau-né de CAMTEL. Parlant de l’offre internet, certains clients ont trouvé les offres des concurrents encore plus abordables.

Un habitué des offres data de CAMTEL s’indignait de ce qu’« Au regard de ces tarifs, pour les gars qui utilisent énormément la data de Camtel comme moi, l’on se rend compte que les tarifs ne sont pas aussi intéressants que ce que l’on attendait. Par exemple, dans les forfaits de Blue, il n’y a pas le forfait de 100 francs Cfa de Camtel qui donne droit à 500 Mo de data. Aussi, avec 10 000 francs Cfa chez Blue, vous avez 4G de data. Même si à côté, vous avez 75 minutes d’appel vers tous les réseaux, cela ne vaut pas l’offre data de Camtel Fako L de 10 000 francs Cfa qui vous donne droit à 2Go de data tous les jours pendant 30 jours. Soit 60 Go par mois, alors que Blue XL vous donne seulement 4Go. Il n’y a donc pratiquement aucune incitation pour les abonnés de Camtel à acquérir une carte SIM de Blue, vu qu’il n’y a aucun avantage supplémentaire. Surtout pour ceux qui veulent la data ». Une situation qui n’a pas connu grande amélioration jusqu’ici. « Nous voulons bien consommer les produits CAMTEL c’est notre entreprise mais les offres sont très coûteuses voilà pourquoi je préfère consommer les produits des autres opérateurs qui sont relativement moins chères », nous confie Anita.

Si les produits blue voudraient gagner du terrain et la confiance des Camerounais, des efforts restent à faire en matière de qualité d’offres et de services. Ceci à côté des actions menées dans l’accompagnement des activités sportives du pays.

Print Friendly, PDF & Email

Related Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Stay Connected

0FansLike
3,601FollowersFollow
0SubscribersSubscribe
- Advertisement -spot_img

Latest Articles

Print Friendly, PDF & Email