16.5 C
New York
mardi, avril 16, 2024
spot_img

Leadership féminin :  Invictae une arme au service de l’entrepreneuriat féminin en Afrique

L’initiative de Valérie Neim mise sur pied le 02 juin 2022 vise à créer une véritable plateforme donc l’effet escompté est de faire des femmes capitaines d’industries en Afrique et dans le monde. Pour atteindre cet objectif, invictae se positionne comme un facilitateur de l’accès aux financements pour ces amazones.

« Invictae nait d’une soif d’agir et d’impacter. Je suis bancaire de profession, je suis convaincue qu’il n’y a pas de développement sans capital. C’est une plateforme d’échanges des femmes d’affaires africaines. Un projet panafricaniste et ouvert au reste du monde. Cette plateforme permettra de regrouper toutes les femmes africaines, de fédérer une identité commune qui est l’Afrique d’étendre les activités dans tous les pays. Il sera question de mettre ses femmes en contact avec de gros investisseurs pour un appui financier. » Confie Valérie Neim promotrice du projet invictae.

Il est clair pour la promotrice que les femmes doivent se défaire de l’imagerie populaire qui les relègue toujours à l’arrière-plan et bonnes pour des tâches secondaires pour se positionner comme créatrices de revenu et de valeur ajoutée.

Cela ne les exonère pas de leur place de femme au foyer. D’ailleurs la promotrice bien que femme entrepreneure est aussi une femme au foyer et fait bien la part des choses.

 Un Garden Business Networking pour rapprocher les acteurs

La somptueuse soirée tenue le 12 décembre 2022 au domicile Cathy Latiwa, l’une des amazones de ce projet, a permis de faciliter les échanges « be to be » entre les investisseurs présents et les femmes entrepreneures ou porteuses de projets. Quelques femmes sont montées au créneaux pour présenter leurs projets.

Premier arrêt Madame Cathy Latiwa, promotrice de Latiwa Fondation « Ensemble nous pouvons mettre à profit nos différentes compétences au service des autres. Nous avons besoin de fédérer nos efforts pour développer le business des femmes. Latiwa fondation est une Organisation Non Gouvernementale, créée au Nigéria avec huit années d’existence. Les objectifs poursuivis sont les suivants : l’accès à l’éducation et aux soins de qualité, la réinsertion, des communautés, l’intégration économique des femmes.10 000 femmes ont déjà bénéficié d’un appui de la fondation, au Cameroun la Fondation est à sa deuxième année d’existence. Nous donnons des outils intellectuels et matériels pour faciliter l’autonomisation des femmes. Au Cameroun nous avons organisé un atelier à Maroua qui a permis d’accompagner 500 femmes dans la ville de Yaoundé nous venons de terminer avec la formation de 150 femmes. Nous comptons près de 1000 femmes indépendantes économiquement. ».

Pour réussir tout projet il faut avoir confiance en soi car le manque d’estime de soi peut avoir un impact sur les projets. Madame Prisca Neim consultante en santé mentale et par ailleurs fondatrice de Isayah « Isayah projet qui est né d’un constat factuel, à mon retour au Cameroun j’ai fait le constat selon lequel la santé mentale est un sujet tabou en Afrique. Aujourd’hui nous parlons de partenariat stratégique qui est basé sur l’estime de soi, la motivation, les ressources et le financement. J’ai constaté qu’en Afrique beaucoup de femmes sont stressées et tirailler dans tous les domaines. Pour ce qui en est du domaine financier, elle passe par des échecs, des stress matérialisés par l’estime de soi. Le manque d’estime de soi est venu anéantir notre société. L’estime de soi est un facteur qui importe dans la réalisation de projets. »

Carole Mbessa ELONGO Co-director of Business Facilities Corporation SA « Créée en 2015, cette entreprise nait de la volonté de mettre à disposition des acteurs de développement un interlocuteur unique dans tous les challenges. Apporter des solutions permettant d’accompagner et soutenir les acteurs de développement dans leur quête de croissance. Mon entreprise compte à ce jour 200 employés les femmes constituent 60% de la masse salariale. Il est question de motiver les femmes avec le projet ‘’Be leaders’’ qui a pour objectif d’accompagner les jeunes femmes leur donner des outils pour atteindre leurs objectifs. Nous sommes en plein contexte de Zone de Libre Echange Africaine. Nous croyons qu’il faudrait une masse de femmes qui se lève pour des projets d’autres femmes ».

Cette plateforme permettra à coup sûr de fabriquer de nombreuses Françoise Foning, femme d’affaire de renommée internationale aujourd’hui de regretté mémoire.

 

Print Friendly, PDF & Email

Related Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Stay Connected

0FansLike
3,913FollowersFollow
21,600SubscribersSubscribe
- Advertisement -spot_img

Latest Articles

Print Friendly, PDF & Email