test
32.8 C
New York
lundi, juin 24, 2024
spot_img

Ernest Gilbert Mvondo : «Il faut saluer la diligence que certains maires de la région de l’Ouest mettent dans l’exécution du budget d’investissement public »

Le délégué régional de l’économie de la planification et de l’aménagement du territoire pour la région de l’Ouest se réjouit de la collaboration qui existe entre les communes de la région de l’Ouest et la délégation du Minepat pour l’Ouest dans l’exécution du budget d’investissement public.

Bonjour monsieur le délégué. Merci de répondre aux questions du groupe Kamer Infos+ . Au mois de mars dernier le deuxième comité de l’année 2022 a évalué le Bip. Qu’est-ce qu’il en ressort?

Bonjour. Merci pour l’intérêt que vous portez aux activités du Minepat dans la région de l’Ouest. Je dois dire que le comité est évalué au mois de mars et l’évaluation est faite de la période comprise entre le 31 décembre au 31mars. Au 31 décembre le bip était de 82% et au 31 mars 92%. Ce qu’il faut comprendre par là c’est que l’année précédente il y a eu des retards, c’est retards se justifient par le retard sur l’exécution du budget investissement public. La raison est qu’il y a un processus dû à la reforme ce qui fait en sorte que le système qui est implémenté au niveau des finances était certainement entrain de faire les mises à jour ce qui a ralenti le processus de contractualisation.

Monsieur le délégué comment se comportent les collectivités territoriales décentralisées, notamment les communes dans la région de l’Ouest concernant l’exécution du budget?

L’action des Maires de la région de l’Ouest est à féliciter. Il faut saluer la diligence que les maires de la Menoua mettent dans l’exécution du budget. Pour ce mois d’avril, pour prendre le cas des communes du département de la Menoua, la commune de Fongo-Tongo a déjà dépassé 50%. Dans le même sillage, il est important de saluer les efforts de la commune de Bafoussam premier qui est premier pour le mois d’avril dans toute la région de l’Ouest avec un taux de 58,73%. De manière concrète pour répondre à votre question, il y a une spécificité dans la région de l’Ouest. L’état d’esprit est différent.
Dans la région de l’Ouest les maires ont vraiment à cœur l’intérêt général, ça fait qu’ils sont diligents.
Figurez-vous qu’il y a des communes qui ont déjà dépassé 50% au mois de mai.

Dites-vous toutes les communes travaillent pour le rayonnement de la région de l’Ouest?

Oui. Naturellement il y a quelques exceptions notamment pour certaines communes du Haut-Nkam ( Bafang, Bakou, Banda) qui sont des communes dirigées par des maires du parti politique Ums et qui ont une approche qui n’est pas dans le sens de l’intérêt général. Avant c’était d’abord une attitude de la commune de Bafang. Ces communes abusent un peu de certains aspects réglementaires. Or quand un projet n’est pas exécuté ou bien quant il tarde à être exécuté, c’est des populations qui n’en profitent pas.

Ce n’est pas dans l’intérêt du Minepat ou de l’administration de ne pas exécuter un projet. C’est dans l’intérêt des populations. Par exemple une salle de classe qui tarde à être réalisée c’est un problème, une route qui prend le temps à être réhabilitée, c’est un problème. Une infrastructure publique qui tarde à prendre corps c’est un problème.

 

Propos recueillis et retranscrits par Lazare Nomo

Print Friendly, PDF & Email

Related Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Stay Connected

0FansLike
3,913FollowersFollow
21,800SubscribersSubscribe
- Advertisement -spot_img

Latest Articles

Print Friendly, PDF & Email

Please disable your adblocker or whitelist this site!