test
29.7 C
New York
lundi, juin 24, 2024
spot_img

Cameroun-Facheking : Le commandant de brigade de la gendarmerie de Ngoro n’a jamais été abattu par un planteur encore moins impliqué dans un vol de cacao

Un audio en circulation dans les réseaux sociaux et devenu viral ce 09 mai 2024 parle de l’assassinat du commandant de brigade de Ngoro, dans le Mbam-et-Kim, au cours d’une opération de vol de cacao qui aurait mal tourné dans le domicile d’un heureux cultivateur de cette localité. Le maire de la Commune de Ngoro et les autorités locales apportent le démenti.

Un audio dont l’auteur reste non identifié, raconte une histoire rocambolesque qui pourrait donner des frissons à la première écoute à tout auditeur non averti. L’histoire dénudée de toute véracité fait état d’un commandant de brigade (celui de Ngoro) qui a été abattu dans sa tentative de cambrioler le domicile d’un planteur qui a vendu 66 sacs de cacao à raison de 6200 le Kilogramme. Le planteur qui avait son arme de chasse a tiré une balle sur la poitrine du commandant de brigade à la tête du gang qui venait de forcer la porte du planteur (cultivateur). La dépouille du commandant de brigade cagoulé n’a pas pu être identifiée après coup ce n’est que le matin après la dénonciation à la brigade qu’elle a pu être identifiée comme telle.

Démenti

D’après les messages de démenti qui ont aussitôt répliquée dans les réseaux sociaux de la part des personnes surplaces à Ngoro, il s’agit d’un fake new. Pour mieux se rassurer de la situation sur le terrain, notre confrère Charles Melingui de Mbam-et-Kim Presse et Peuple a joint par téléphone Marceline Nango, Maire de la commune de Ngoro. Selon l’édile municipale, il s’agit d’un fake tel qu’elle l’avait déjà dénoncé dans de nombreux fora.

« J’ai appelé le CB ce matin lui et moi on a causé, il était dans son bureau en train de travailler »,

Marceline Nango, maire de la commune de Ngoro

rassure le magistrat municipal.

Par ailleurs le commandant de brigade en question, monsieur Engoulou, serait en attente de regagner son nouveau poste d’affectation au chef-lieu du département Ntui. Il y serait déjà, nul n’avait été le retard de son remplaçant qui n’a jamais répondu à la passation de service jusqu’ici.

Selon Philémon Somoro, agent d’affaire très actif aux audiences foraines de Ngoro, joint au téléphone par notre rédaction, apporte-lui aussi un démenti et dit avoir travaillé ce matin avec le concerné. La victime du fake news est un adjudant-chef major qui a selon notre interlocuteur de bonne relations avec les populations locales et assure bien sa mission de protection des personnes et de leurs biens. Il ne saurait donc être au centre d’un tel scandale.

Print Friendly, PDF & Email

Related Articles

Stay Connected

0FansLike
3,913FollowersFollow
21,800SubscribersSubscribe
- Advertisement -spot_img

Latest Articles

Print Friendly, PDF & Email

Please disable your adblocker or whitelist this site!