10.6 C
New York
jeudi, décembre 8, 2022

Buy now

spot_img

Travaux publics Tronçon routier Esse – Soa : Bofas corrige les erreurs d’Atidolf.

Le Ministre des travaux publics Emmanuel  NGANOU DJOUMESSI félicite le planning et l’organisation de l’entreprise BOFAS Sarl sur le chantier de construction de second lot du tronçon Awae – Esse – Soa malgré quelques retards qui ne sont pas imputables à l’entreprise de BTP.

 La mission d’inspection exécutée le 22 Juillet 2021 par le ministre des travaux publics Emmanuel Nganou Djoumessi sur les chantiers de construction du second lot du tronçon routier Awae-Esse-Soa long de 49 kilomètres, intégrant la construction de deux ponts sur les rivières Zoui et Afamba,  a permis au membre du gouvernement  de toucher du doigt l’état d’avancement des travaux exécutés par l’entreprise Bofas et de connaitre les problèmes sérieux auxquels cette entreprise dont la performance n’est plus à prouver fait face sur le terrain.

L’état actuel d’avancement des travaux

Au 22 Juillet 2021, les travaux de construction du second lot du tronçon Awae-Esse-Soa affichait un taux d’exécution de l’ordre général de 30% pour une consommation des délais de 60%. Les terrassements généraux sont réalisés à 70,7%, les ouvrages hydrauliques sont réalisés à 80% soit 11 dalots sur 15. La couche de fondation est réalisée sur 13 km. S’il est vrai que le niveau d’exécution des travaux est largement en dessous des prévisions, il faut également reconnaitre que l’entreprise Bofas, qui, rappelons-le vient en sapeurs-pompiers après la résiliation du contrat avec l’entreprise nigériane Atidolf jugée incompétente, fait face à des problèmes et à des réalités sur le terrain qui freine énormément l’avancement des travaux.

Les raisons du retard par rapport à la consommation des délais 

Parmi les problèmes qui freinent l’avancement des travaux de construction de ce second lot du tronçon Awae-Esse-Soa, figure en bonne place celui du retard dans l’octroi par l’Etat de  l’autorisation d’exploitation de la carrière pour la production des granulats, la non libération des emprises par les populations riveraines, le non déplacement des tombes, les  indemnisations qui constituent jusqu’aujourd’hui une préoccupation majeure à la fois pour l’entreprise chargée des travaux et pour les populations riveraines qui d’ailleurs certaines ont été obligées d’abandonner tous leurs biens pour permettre la poursuite des travaux, les compensations se font très lentement. Aussi, le problème du déplacement des réseaux Camtel, Camwater et Enéo. S’agissant des compensations, le Ministre des travaux publics a instruit l’identification des maisons situées dans le couloir des travaux afin que des mesures soient prises pour des compensations adéquates.

Les recommandations du Ministre des Travaux Publics.

Le MINTP sur le terrain

Initialement prévus pour être exécutés  en 24 mois, les travaux de construction de tout le tronçon routier Awae-Esse-Soa long de 72 km connaissent aujourd’hui une durée d’exécution de 38 mois. Il est également à préciser que l’entreprise Atidolf qui avait abandonné le chantier en 2019 avait déjà perçu la somme de 12 milliards de F CFA sur un coût global  du projet de l’ordre de 36 milliards de F CFA avant son remplacement par Bofas. Pour pallier ce retard et permettre enfin une livraison des travaux, le Ministre des Travaux Publics Emmanuel NGANOU DJOUMESSI a recommandé aux entreprises prestataires (BOFAS Sarl et Super Confort); la réduction des mouvements de grosses quantités de terre afin de limiter les dépenses, l’accélération des travaux par la multiplication des équipes devant travailler jour et nuit afin de rattraper les retards. le maitre d’ouvrage a également accordé une prolongation des délais contractuels jusqu’au mois d’Avril 2022. A cette date, la route Awae-Esse-Soa sera entièrement circulable par voiture et grâce un travail de qualité reconnu à l’entreprise Bofas qui n’est pas à sa première expérience.

Le PDG de BOFAS Sarl rassure quant-à la livraison des travaux

face à la presse nationale, Monsieur Godlove TALLA NJI, Président Directeur Général de l’entreprise Bofas Sarl a rassuré le maitre d’ouvrage de l’accélération des travaux avec l’acquisition de l’autorisation d’exploitation de la carrière depuis un mois et qui devra permettre la production des granulats qui représentent 40% du marché; aussi, il s’est montré disponible à la mise en exécution des hautes instructions du Ministre des Travaux Publics par un déploiement de ses équipes jour et nuit afin de respecter les délais contractuels dont la prolongation a accordé jusqu’au mois d’Avril 2022. Il est à souligner qu’à l’heure actuelle, la mise en oeuvre des granulats est plus rapide que les travaux de terrassement.

Production des granulats par l’entreprise BOFAS

Bofas Sarl, l’Excellence plus au service du développement.

BOFAS SARL est une entreprise de construction basée au Cameroun et qui s’engage pour le développement d’une culture basée sur la performance. BOFAS se fixe des objectifs ambitieux dans toutes ses activités et, en appliquant les quatre éléments d’Excellence Plus, soit l’orientation client, l’innovation, le comportement responsable et le développement humain, elle réalisera sa vision d’être l’entreprise de premier choix pour toutes les parties prenantes.

Le DG de BOFAS face à la presse

En effet, nous sommes en mesure de contester et de changer les mauvaises pratiques prégnantes dans le secteur du bâtiment et de concurrencer les leaders mondiaux. Parmi ses chefs-d’œuvre, figure la construction du tronçon Emana – Monatele dans le département de la lékié pour ne citer que ce cas là.

 

           *Bernard Rodrigue Billong*

 

Print Friendly, PDF & Email

Related Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Stay Connected

0FansLike
3,601FollowersFollow
0SubscribersSubscribe
- Advertisement -spot_img

Latest Articles

Print Friendly, PDF & Email